Amérique latine

Les organisations avec lesquelles nous travaillons en Amérique latine

photo

Alors que la violence et les conflits en Amérique latine continuent de sévir, les orientations politiques de la région sont en pleine mutation. La région compte maintenant plus de gouvernements civils qu’à aucun autre moment au cours du XXe siècle; la plupart de ces gouvernements sont des régimes centristes ou de centre-gauche, et connaissent un appui important de la majorité de la population, notamment des plus démunis. Les peuples dans la plupart de ces pays ont graduellement acquis leurs libertés politiques, alors que les systèmes légaux ont, de façon inégale, incorporé des mesures pour respecter les droits de la personne. Cependant, les problèmes structurels de la région persistent : malgré que la plupart des élections sont d'une justesse et d'une fiabilité toutes relatives, les systèmes démocratiques mis en place ne suffisent pas à résoudre la majorité des problèmes des gens, en particulier ceux des femmes, des peuples autochtones et des communautés de descendance afrocolombienne. Les processus de paix ne s’intéressent ni aux causes fondamentales ni aux répercussions des conflits, notamment en ce qui concerne l’exclusion économique et l’impunité des plus puissants. Par conséquent, accompagnée d’une criminalité en hausse, l'exacerbation de la violence est souvent liée au crime organisé, ayant des liens avec les structures militaires du passé, et aux branches paramilitaires des intérêts économiques « légitimes », eux-mêmes souvent reliés à des autorités corrompues profitant de l’impunité héritée du passé.

photo

Pendant que la Colombie demeure le dernier point chaud des guerres en Amérique latine, son conflit interne affecte et est affecté par des enjeux concernant l’ensemble de la région : luttes autour des ressources naturelles telles que le pétrole et les minéraux – souvent reliées aux droits territoriaux des peuples autochtones – ainsi que le trafic des narcotiques, la « guerre au terrorisme », et la fragilité des institutions démocratiques de la région.

Cependant, une nouvelle citoyenneté émerge de cette longue lutte pour la démocratie formelle. Les gens demandent d’avoir leur mot à dire dans la gouvernance de leur nation, leurs moyens de subsistance et leur futur. Inter Pares travaille avec des organisations nationales au Mexique, au Guatemala, au Salvador, au Nicaragua, au Pérou et en Colombie, tout en maintenant des liens avec notre homologue régional de longue date, Project Counselling Service, en appui aux efforts des gens pour reprendre le contrôle de leurs ressources, affirmer la participation politique des femmes et des peuples autochtones, questionner l’exclusion économique et l’impunité des tout-puissants, et créer des paix véritables et démocratiques empreintes de justice.


 
Révisé le 15 juillet 2011 haut Politique de publication
Inter ParesPhoto
Qui sommes-nous?Ce que nous faisonsAvec qui nous travaillonsÀ vous d'agirAppuyez-nousPublicationsAutres sites
  - mission et mandat, valeurs et principes, méthodologie, membres du personnel et du Conseil d'administration, offres d'emploi
  - migration, violence contre les femmes, paix et démocratie, contrôle des ressources, santé, souveraineté alimentaire, justice économique, faits saillants
  - Avec qui nous travaillons en Afrique, en Asie, en Amérique latine, et au Canada, profils de militantes et de militants
  - rapports annuels et faits saillants, bulletins, publications occasionnelles, photoreportages, rapports et présentations, livres, multimédia
  - faire un don maintenant, dons mensuels, autres façons de donner
 
 
Donner aujourd'hui
Carte du site
English
Pour nous contacter
FAQ
Envoyer une carte

Abonnez-vous

Avec qui nous travaillons

Bookmark and Share

Conception du site:
www.davidberman.com

Numéro d'enregistrement d'organisme de charité
(NE) 11897 1100 RR000 1

Photos : Gabriela Byron, Colin Rowat